Foi et neurones miroir

Publié le

Extrait: "

[...] Les liturgies prennent très tôt en charge la vie des bébés (baptême, La Brith Mila, etc au 8e ou 40e jours). Si en plus l'enfant accompagne ses parents au lieu du culte, la confrontation avec les représentants du culte, les comportements "religieux" de ses parents vont donc imprégner les "neurones-miroirs". "En neurosciences cognitives, ces neurones miroirs sont supposés jouer un rôle dans des capacités cognitives liées à la vie sociale comme la capacité à imiter ou l'empathie." Voilà, somme toute, comment le terrain est préparé. Pas nécessairement conquis quand une éducation au sens critique peut être proposée. Quand il n'existe qu'une éducation religieuse, il devient facile de comprendre le fanatisme et la notion de "martyrs"."



Source:  Foi et neurones miroirs

Commenter cet article